Namur-Luxembourg Un son et lumière marque le coup ce vendredi avant des éclairages plus sobres.

Le nouvel éclairage de la Citadelle est dévoilé aux Namurois ce vendredi. "À 20 h, on montre d’abord un spectacle qui fait la démonstration de ce qu’on sait faire avec les nouveaux éclairages LED installés. Les mêmes qu’à la Tour Eiffel et à l’Acropole notamment. Une scénographie évoquera les phases de construction et les conquêtes de la Citadelle entre le XIe et jusqu’à l’indépendance de la Belgique", énumère Arnaud Gavroy.

"Cette succession de tableaux durera 20 minutes puis on montrera l’éclairage patrimonial normal de la Citadelle pendant 15 minutes et on recommencera les séquences en boucle jusqu’à 22 heures", se réjouit l’échevin de la Citadelle qui voit en cet éclairage l’aboutissement de 2 mandats de rénovations majeures.

"Lorsque je suis arrivé comme échevin de la Citadelle, il y avait un monument à sauver. Les dégradations sur les 80 ha et les 50.000 m2 de murailles étaient nombreuses. Je ne suis pas sûr que la Ville de Namur s’est rendu compte du cadeau empoisonné que lui a fait l’armée en lui offrant le site en 1974 !", rappelle Arnaud Gavroy.


En 2010 , la Ville a engagé le spécialiste en fortifications, l’architecte français Philippe Prost, pour un bilan de santé approfondi des murailles qui a permis de programmer et budgétiser les différentes phases de restauration. Après la porte et les fossés de Médiane, le bastion de Sambre, l’arrière de la caserne, les Tours joyeuses et César, celles du Guetteur, la Rampe verte et, ce 35.000 m2 de murailles environ qui ont été restaurées.

Elles sont particulièrement mises en valeur par le nouvel éclairage. La Citadelle s’étend et s’offre au regard des Namurois comme jamais. Et les couche-tard ne seront pas les seuls à en profiter. "On éclaire progressivement à la tombée du jour jusqu’à minuit où les leds diminueront en intensité jusqu’à 2 h du matin. Le département Nature et Forêt l’a exigé pour moins perturber faune et flore" , explique l’échevin.

Puis, à 5 h 30 , la Citadelle s’éclaire à nouveau jusqu’au lever du jour. En hiver, cela donnera sans doute du baume au cœur de ceux qui partent travailler tôt. "Les Namurois aiment leur Citadelle. On n’a jamais eu une critique lorsqu’on débloquait des budgets importants pour elle, alors qu’on est souvent critiqué pour d’autres investissements", note Arnaud Gavroy.

Depuis 2007, près de 34 millions € ont été investis dans la Citadelle, par le biais de subventions régionales et Feder, pas seulement par la ville.

Après avoir repris en main la gestion patrimoniale et la restauration de la Citadelle grâce à un service constitué de spécialistes - historiens, architecte, juriste, ouvriers -, il fallait créer des événements dignes de la Citadelle. "On a redynamisé le Comité Action Citadelle et son CA et on peut être fier de ce qui s’y passe aujourd’hui: des Médiévales qu’on vient voir de l’étranger, Halloween à la Citadelle avec des milliers de visiteurs, le festival d’art contemporain qui vient de se tenir, le salon des vignerons namurois…"