Namur-Luxembourg Installée sur la place Maurice Servais, elle s'appelle Champagne ô 18

Les habitués de la place Maurice Servais auront remarqué l’arrivée d’un petit nouvel établissement Horeca à la place de l’ancienne Boîte à tapas. Et pas n’importe lequel : un bar à champagne intitulé Champagne ô 18.

© Veronesi

"On préfère dire champagnothèque car le terme peut se révéler péjoratif", précise Nathalie Garcia qui a ouvert cet établissement avec son compagnon. "Nous avons tous les deux un boulot à temps plein donc c’est une experte, une sommelière, qui s’occupe de la boutique."

© Veronesi

L’endroit a été réaménagé en trois semaines environ et ne ressemble plus du tout à ses précédentes affectations : un salon cosy au rez-de-chaussée, une déco sobre, élégante et intime au rez, des mange-debout en terrasse… "On sert une quarantaine de champagnes différents provenant de cinq petits producteurs et de deux maisons plus connues, mais rien de ce qui se vend en supermarché", explique la patronne. Avec sa moitié, elle s’est découvert une passion pour la Champagne (région) et le champagne (breuvage) au fil des années et des visites du vignoble. Jusqu’à en devenir une experte.

© Veronesi

"En février, nous avons créé la société d’événements Champagne events et aujourd’hui ceci. Avec mon frère Philippe du restaurant Au Phil des Saveurs, nous organisons parfois un événement mets/champagne où il cuisine des tapas en présence de viticulteurs qui font le déplacement. Ça a beaucoup de succès jusqu’ici."

© Veronesi

Puriste dans l’âme , Nathalie Garcia a tout de même transigé sur la présence de 4 vins (2 blancs, 2 rouges) à la carte, mais pas de sodas. "En soft, nous proposons des nectars de petits producteurs artisanaux. Et pour grignoter, nous avons à la carte des rillettes de canard, de saumon de Saint-Jacques, du foie gras, etc., que nous servons accompagnés de toasts."

© Veronesi

À champagne ô 18, il faut compter 7 euros minimum la coupe. "Mais nous choisissons chaque week-end 3 bouteilles à déguster et à comparer pour 18 € les trois verres", explique Nathalie qui compte aussi sur les fêtes pour se faire connaître en qualité de caviste.

© Veronesi

© Veronesi

© Veronesi

© Veronesi

© Veronesi

© Veronesi

© Veronesi