Namur-Luxembourg Selon la DH, la section namuroise n'apprécie pas le parachutage de Dupuis en tête de liste.

La nouvelle ne sera officialisée que ce mardi et pourtant elle provoque déjà un séisme politique au sein de la section namuroise de Défi. Ce midi, le président du parti Olivier Maingain doit annoncer que la nouvelle recrue Pierre-Yves Dupuis mènera la liste pour les élections communales à Namur, comme nous le révélions ce lundi.

Cette nouvelle est une surprise pour les chevilles ouvrières de Défi Namur qui n'ont été mises au parfum que dimanche alors qu'elles avaient déjà voté en leur sein: le candidat en tête de liste devait être Cédric Barbiaux, qui avait déjà mené la liste il y a 5 ans.

"Ce n'est pas moi, mais toute une section qui a donné sa confiance qu'on dénigre et je ne peux l'accepter!", affirme celui qui a aussitôt remis sa démission ainsi que 13 autres membres de Défi. "Ce n'est pas une fuite mais bien une démission de toute mon équipe de terrain qui a travaillé durant 5 ans et à qui on manque de respect", fulmine-t-il.

Pour eux, il s'agit d'une question de bonne gouvernance et d'éthique. "Les statuts du parti sont clairs. Il est malheureux que le président lui-même fasse une publicité mensongère", déplore Cédric Barbiaux qui promet une annonce de son côté ainsi que celle de son équipe très bientôt.

Une nouvelle liste namuroise en perspective pour les communales? Ou le président Maingain réussira-t-il à calmer les esprits avant la constitution définitive et officielle des listes?


Françoise Kinet: 2e sur la liste Défi à Namur

Aprés Pierre-Yves Dupuis, le parti d'Olivier Maingain s'adjoint une autre pointure.

La nouvelle n'est pas encore officielle. Mais la liste Défi risque de changer le rapport de forces politique à Namur.

Avec Pierre-Yves Dupuis (ex PS) en première position et Françoise Kinet (ex MR) en deuxième, le parti fera sans aucun doute son entrée au conseil communal après les élections d'octobre prochain. Et pourrait faire pencher la balance.