Namur-Luxembourg

Le personnel du CPAS et de la Ville de Namur était en grève mercredi matin


NAMUR Les syndicats avaient déjà mené une action mercredi dernier, après le refus du Collège échevinal de leur octroyer le pour-cent d'augmentation prévu depuis les années 2003-2004.

Les six piquets de grève ont libéré les lieux à 09h50, a indiqué Jean-Pierre God, le représentant de la CGSP. Ils avaient été placés dans des endroits stratégiques pour empêcher le personnel de la Ville et du CPAS de travailler.

Comme la semaine dernière, tous les services de la Ville et du CPAS ont été fermés à l'exception des services obligatoires: le service de décès à la Ville de Namur et le service d'aide urgente au CPAS.

Arnaud Gavroy (Ecolo), bourgmestre faisant fonction, a contacté les syndicats pour qu'ils autorisent le rappel des agents afin d' assurer la sécurité des routes en répandant du sel sur les trottoirs et les ponts. Le verglas est actuellement le premier souci de Namur.

Les syndicats annoncent qu'ils continueront leur action de grève après les vacances de Noël jusqu'à ce que la Ville reprenne le dialogue avec eux. Une réunion entre les deux parties est prévue le 19 janvier.

Le personnel de la Ville et du CPAS revendique une augmentation salariale allant de 12 à 15 euros nets par mois. L'augmentation qu'ils réclament est prévue dans la convention collective de 2001-2002 et devrait être appliquée depuis 2003-2004.

© La Dernière Heure 2008