Namur-Luxembourg Le projet du Bureau d’architecture Greisch-Atelier A4 remporte le concours

La consultation citoyenne organisée le mois dernier pour permettre aux Marchois de s’exprimer sur l’avenir de la place aux Foires a livré ses résultats. Les votants étaient amenés à choisir parmi quatre projets, déposés dans le cadre d’un concours d’architecture lancé fin 2017 par la ville, pour doter la place d’une structure couverte permettant son utilisation tout au long de l’année.

Avec 604 votes, le Bureau d’architecture Greisch-Atelier A4 remporte le vote populaire, devant le projet d’Architecte Burnon SPRL (501 votes), Bureau d’étude Greisch (241 votes) et Architecte B. Chariot (171 votes).

Les autorités communales se félicitent du taux de participation de cette consultation organisée par l’intermédiaire d’une plate-forme numérique : 1.748 personnes inscrites, 2.342 votes (chaque votant pouvant voter pour deux projets au maximum) et plus de 400 commentaires.

" Le citoyen marchois s’est vraiment emparé du projet. Il en a débattu et a même pu dialoguer avec les auteurs ", souligne le bourgmestre André Bouchat. "C’est un signal fort que la nouvelle mandature devra respecter. Notre volonté politique est de permettre à nos concitoyens de s’approprier l’espace public et de devenir acteurs de la vie communale plutôt que témoins. "

Si les citoyens étaient invités à s’exprimer sur la qualité esthétique, la créativité et l’originalité des différents projets, un jury pluraliste devait encore analyser les autres critères d’attribution (qualité de pérennité, taux des honoraires et coût).

Le jury étant parvenu aux mêmes conclusions que les Marchois, c’est donc le projet du Bureau d’architecture Greisch-Atelier 14 qui remporte le concours. Un choix entériné lundi par le Collège et présenté au conseil communal dans la soirée. " La commission place aux Foires va désormais être relancée avec tous les intervenants et l’auteur de projet désigné pour examiner les besoins de tous les utilisateurs et riverains, partant de l’esquisse proposée par le lauréat, tout en tenant compte des différents commentaires émis sur la plate-forme ", souligne la commune.

Le projet devra encore franchir d’autres étapes administratives et financières et répondre aux normes du Code du développement territorial.

N.P