Namur-Luxembourg Un dépôt clandestin de déchets au parc Ecolys revient systématiquement même après nettoyage

Les dépôts de déchets clandestins restent malheureusement monnaie courante, et les parcs d’activités ne sont pas en reste. Depuis quelque temps, des riverains du parc Ecolys à Rhisnes en observent régulièrement au même endroit.

"Systématiquement, le dépôt est nettoyé, puis quelques jours plus tard, des gens viennent y remettent leurs crasses. On y trouve de tout et n’importe quoi, même parfois des canapés ou des matelas", s’étonne une habitante.

D’autant plus étonnant qu’un parc à conteneurs est accessible à quelques kilomètres à peine de là. "Cela dépend qui sont les personnes qui jettent les détritus, car les parcs à conteneurs ne sont accessibles qu’aux habitants de la province", précise l’échevin chargé de la Propreté publique, Bernard Guillitte.

À titre d’exemple , il raconte notamment qu’un dépôt d’une vingtaine de matelas a été retrouvé près du viaduc de Beez. Les auteurs ont été retrouvés et étaient des marchands de matelas qui livraient à domicile, reprenaient les anciens matelas en contrepartie, mais allaient les abandonner plus loin.

Du côté des parcs d’activités et pour contrer le phénomène des dépôts sauvages, plusieurs cas de figures sont possibles. "Soit il est sur la voirie et nous contactons la Ville, soit il se trouve sur le terrain d’une entreprise, que nous contactons aussi ou bien sur une zone de travaux. Dans ce cas-là, nous avons des équipes de propreté qui se charge de régulièrement faire le tour et ramasser les déchets", explique-t-on du côté du BEP.

En plus, une tournée dans les 33 parcs d’activités est organisée au mois d’avril, et en été. Les entreprises peuvent aussi signaler au BEP la présence de dépôts ainsi que les riverains. Ceci dit, même en interpellant les différents acteurs, le phénomène reste difficile à endiguer. "Nous avons deux agents constatateurs pour l’ensemble de la commune qui couvre 175 km2, il est forcément difficile d’être partout. J’ai bien conscience que c’est trop peu, alors nous essayons de réagir le plus rapidement possible lorsque l’on nous signale des incivilités de ce type et nous investissons dans des équipements et des services pour la population", signale l’échevin.

L. Do.