Namur-Luxembourg

Une quarantaine d’amis et d’intimes de la candidate Laura Charlier (23 ans), habitante de Paliseul, avaient fait le long voyage jusqu’au Théâtre Plopsa de La Panne pour la soutenir.

La Salle de Sauvian sur la Grand-Place de Paliseul avait presque fait le plein sur le coup de 20h30, début de la retransmission de la finale du concours Miss Belgique 2014.

Les sympathisants restés à Paliseul allaient connaître quelques moments de frayeur lorsque vers 21 h six candidates allaient se voir offrir un ticket retour à la maison pour n’en garder que 18.

La tension était à son comble lorsque le dernier nom tombait : Laura Charlier. Tonnerre d’applaudissements et soulagement car la déception aurait été grande de devoir terminer la soirée si tôt. "Ils l’ont fait exprès" s’exclamait Anne Carrozza, échevine et organisatrice de la soirée.

Les élus communaux avaient tenu à être présents tandis que pas mal de chauffeurs de l’entreprise familiale étaient venus soutenir la fille de leur patron. Olivier Toussaint connaît la famille depuis 30 ans et travaille depuis 7 ans au sein de l’entreprise. Il arbore une superbe écharpe pour soutenir Laura : "Cette écharpe a été distribuée par un sponsor il y a 3 semaines lorsque Laura a invité un comité de soutien dans une discothèque à Dinant."

Les jeunes de l’entité se sont également manifestés. Ils étaient une quinzaine à venir supporter celle qui était venue à deux reprises au Club des Jeunes de Paliseul. A 21h20 elles ne sont plus que 12 en lice et vers 22h10 Laura est dans le top 6. Les espoirs les plus fous apparaissent, les gsm chauffent car à chaque fois il faut envoyer le MB16 pour apporter une voix supplémentaire à la fille du pays.

Le verdict tombe à 22h50 lorsque Darline Devos annonce : "La deuxième Dauphine est….Laura Charlier." Applaudissements timides car elle est sur le podium, déception car on aura été tout près de la consécration suprême. Laura va à présent affronter d’autres juges dans les prétoires et peut-être un jour un jury populaire en face à face et par sms interposés.