Namur-Luxembourg Virginie Berthe s’indigne de voir des voitures déviées du circuit rouler trop vite en zone 30 devant l’école
© DR

Virginie Berthe est une maman de trois enfants à Stave (Mettet). "Le matin, je conduis mes deux plus jeunes à l’école maternelle et primaire un peu plus loin et ce que je vois me fait peur." Elle est très inquiète pour la sécurité de ses enfants sur le chemin de l’école. En cause : une déviation qui fait passer tout le trafic par le village lorsqu’un événement important se passe sur le circuit de Mettet. "C’est le cas ce week-end avec le Superbiker. Pendant 3 ou 4 jours, les voitures sont déviées par ma rue - Tienne des Caves - et roulent n’importe comment alors qu’on est en zone 30 à proximité d’une école. Les conducteurs sont sans doute frustrés d’être déviés. Je filme parfois leurs excès de vitesse avec mon GSM pour montrer à la police ou au bourgmestre, mais on me dit que ça ne vaut rien pour porter plainte ", regrette-t-elle.

© DR

Le problème n’est pas neuf et elle s’en est déjà plainte officiellement. "La rue est dangereuse toute l’année : une longue ligne droite où les voitures prennent de la vitesse sans faire attention ". Par deux fois, sa voiture a ainsi été accrochée avec délit de fuite et sans intervention de l’assurance. "Le bourgmestre me dit de signaler ça à la police, qui me dit que ça ne sert à rien de porter plainte…"

© DR

S’il ne s’agissait que de sa voiture, Virginie ne serait pas aussi alarmée. Elle craint vraiment pour la sécurité des petits. "Est-ce qu’on attend qu’un enfant meure pour agir ? " Car le problème est devenu plus critique depuis trois ans. " Depuis que le circuit a été rénové en fait. Je n’ai rien contre, mais il faudrait que la commune installe un casse-vitesse pour que les gens ralentissent et afin de garantir la sécurité des enfants : il passe aussi bien des voitures que des camions ou des bus à toute vitesse. " D’autant que, selon elle, le casse-vitesse qui se trouve plus en amont sur la route a un réel effet sur la vitesse.

"J’espère que le conseil communal va réagir et veiller à la sécurité de ses citoyens. Je vais essayer de rassembler les parents de l’école autour de ce problème et je n’exclus pas d’interpeller directement le conseil communal car il faut agir ", déclare-t-elle.

Magali Veronesi