Namur-Luxembourg C’est possible grâce à Art troc qui se déroule jusqu'à ce dimanche soir à l’Arsenal

L’an dernier se tenait la première édition d’Art Troc, initiative d’un amateur de belles pièces, non professionnel, qui souhaitait donner une belle visibilité aux artistes et un accès aux œuvres à tous, ainsi qu’un échange humain.

Le principe ? Des peintres, sculpteurs, photographes… un peu ou pas du tout connus exposent et les visiteurs qui ont un coup de cœur peuvent proposer d’acquérir une œuvre sur le principe de l’échange. Ils notent leur proposition sur un bout de papier et l’artiste a le loisir d’accepter le troc ou non. Alors que dans une galerie, il faudra souvent débourser des centaines ou milliers d’euros pour une belle pièce.

"Certains artistes ont échangé des œuvres entre eux, certaines entreprises ont troqué une œuvre contre une expo dans un lieu, des particuliers ont offert une moto de cross ou même des confitures maison. Dans le cas des confitures, il y avait 10 pots et l’artiste a accepté la transaction", explique le président de l’ASBL Art Troc Gilles Lemercinier.

Étant donné le succès de l’an dernier, il espère une belle affluence ce week-end à l’Arsenal où se déroule l’événement. "Aux Beaux-arts l’an dernier, on avait eu une soixantaine d’artistes et environ 1.500 visiteurs. Cette fois, on aura 75 à 80 artistes et on espère franchir la barre des 2.000 visiteurs, d’autant que tout est gratuit pour tout le monde", indique-t-il à la veille de l’ouverture au public.

"Pour l’inauguration, même la Houppe est offerte ce vendredi de 19 h à 20 h", souligne Antoine Piret, coordinateur de l’événement. "C’est un bon moment pour les Namurois de découvrir Art Troc s’ils ne sont pas venus la première fois, d’autant qu’une jeune chanteuse namuroise de 17 ans, Audrey FL, donnera un concert en piano/voix. Il y aura aussi des fromages wallons fournis par Maître Corbeau et deux tables rondes débats au Quai 22".

Pour prolonger les échanges entre artistes et public au-delà du week-end, le site web octroiera une place à certains. "Le but, c’est vraiment de rendre l’art accessible à tous et de confronter les artistes - qu’ils soient encore étudiants ou confirmés - au public. Parmi les exposants, on aura 75 % de Namurois", précise Gilles Lemercinier.

Magali Veronesi Infos: www.art-troc.be