Namur-Luxembourg

A Bastogne, la Jeune Chambre Internationale mène actuellement une enquête à propos de la mobilité en ville. Elle veut connaître les différents pôles d’attraction et les motifs de déplacements des Bastognards. En fait, elle prépare l’arrivée d’un nouveau moyen de transport qui devrait circuler dans la Nuts City en septembre 2016. « Pour l’instant, nous l’appelons le petit bus », explique Cédric Hartman, vice-président de la Jeune Chambre et responsable de la commission qui travaille sur ce projet. 

« Le concept est simple. Il s’agit d’un petit bus, accessible aux personnes à mobilité réduite, qui effectuerait une boucle autour de Bastogne. Un peu comme le bus numéro 4 à Liège. » La boucle passerait par tous les quartiers qui se trouvent à l’extérieur de la ville. « Dans un premier temps, les villages ne sont pas concernés. Le bus ne s’adresse pas non plus aux écoliers qui pourraient le prendre pour rejoindre leur école ou rentrer à la maison. » Le projet, à vocation sociale, s’adresse principalement aux personnes qui n’ont pas de moyen de transport mais qui veulent se rendre à l’hôpital, à la poste ou désirent aller faire des courses dans le centre de Bastogne ou dans une grande surface.

« Des offres existent ou ont existé mais elles offrent peu de flexibilité. La plupart du temps, il faut réserver 24 ou 48 heures à l’avance. On n’a pas non plus le choix des heures. » L’enquête actuellement menée par la Jeune Chambre doit servir à affiner le projet. Une boucle toutes les heures, toutes les deux heures ? Le week-end également ? Le prix à payer pour un trajet ? « La première étape de notre travail, c’est le sondage. Ensuite, nous nous pencherons sur le trajet effectué par le bus. Il y aura des points d’arrêt comme l’hôpital et la poste. Il y aura aussi des commerces. » Pour financer le bus, il faudra des partenaires commerciaux. La JCI ira démarcher certains commerces bastognards qui pourront obtenir un arrêt du bus devant leur enseigne. Le prix du trajet restera démocratique notamment grâce à des chauffeurs qui seront bénévoles. 

Le sondage est disponible sur le site www.jcibastogne.be.