Namur-Luxembourg L’investissement de près de 35 millions d’euros va augmenter le niveau de confort et l’offre de loisirs.

Les travaux de rénovation du Sunparks Ardenne, annoncés en primeur dans nos colonnes le 18 mars dernier, ont été présentés officiellement, mercredi, par les dirigeants du groupe Pierre&Vacances en présence du ministre wallon René Collin et du bourgmestre de Vielsalm.

" La transformation du site de Vielsalm vise à augmenter le niveau de qualité et de confort, ainsi que l’offre de loisirs, tout en préservant les spécificités qui font le charme de l’endroit depuis 1992", a souligné Paul Renders, directeur de Center Parcs Belgique.

"Le Sunparks deviendra, le 22 décembre prochain, un Center Parcs trois étoiles. L’investissement de près de 35 millions d’euros devrait permettre de faire passer le taux d’occupation de 58 à 70 %."

Les 350 cottages vont être modernisés. Dès la fin des travaux, le Center Parcs Les Ardennes proposera trois types de bungalows : confort, prémium et VIP. "Les logements de vacances meublés sont proposés à la vente comme formule attrayante d’investissement immobilier", a relevé Stefan Andries, responsable du département immobilier. "Actuellement, il ne reste plus que 110 cottages disponibles à l’achat. Les propriétaires bénéficient de nombreux avantages dont des revenus locatifs garantis et indexés."

La métamorphose concerne aussi le château, qui deviendra un centre de bien-être avec sauna, hammam, jacuzzi; le bâtiment central, où un marché couvert orné de plantes tropicales et doté de restaurants, bars, supermarché, sera aménagé, la piscine transformée en Aqua Mundo et le hall des sports dans lequel sera proposé un large éventail de sports, animations et loisirs actifs.

La stratégie a été qualifiée de "judicieuse" par René Collin qui a rappelé l’intervention financière du CGT (2 millions d’euros), d’Infrasports (1 million) et d’IDELux (1 million). L’essentiel des travaux de rénovation auront lieu entre le 1er octobre et le 21 décembre. De nouveaux emplois (à temps variables) vont être créés, soit de 90 à 110 qui s’ajouteront aux 340 actuels. En réalité, l’équipe fixe passera de 80 à 120 équivalents temps plein.