Namur-Luxembourg Le nouveau collège a prêté serment vendredi lors d’un conseil communal spécial.

Ce vendredi 17 mars, un conseil communal spécial a entériné le nouveau pacte de majorité à Mettet. Une motion de méfiance collective constructive déposée par les groupes ICAP (cdH) et PROPS (PS) a été jugée recevable.

Avant de passer au vote, Alain Boulanger au nom du groupe Ecolo se demande ce qui reste de cette belle équipe sortie renforcée des élections en 2012, il fustige PROPS et son chef de file qui a refusé le leadership d’une nouvelle majorité et dénonce le lancement de la campagne électorale à 80 semaines de l’échéance avec la perspective d’une reconduction de cette nouvelle coalition.

À son tour, l’échevin sortant, Arnaud Maquille, en son nom et au nom du groupe RC (MR), prend la parole la gorge nouée d’émotion et d’amertume : "Nous sommes arrivés au soir du dernier acte de cette pièce médiocre cousue de fil blanc. Nous avons été trahis en interne par quelqu’un pressenti comme tête de liste et débauché par notre partenaire de la majorité."

La motion est adoptée par vote à haute voix majorité contre opposition et une abstention. Suit alors la prestation de serment des membres du nouveau collège, dont feront dorénavant partie Robert Joly, Françoise Doneux et Luc Vanderweyden. Ils le feront dans les mains du bourgmestre après que celui-ci l’a fait entre les mains de son premier échevin Arnaud Maquille.

La salle du conseil est pleine à craquer et applaudit, on y note la présence de la ministre Éliane Tillieux. À l’issue de la séance, Arnaud Maquille précise que toutes les décisions ont toujours été prises collégialement par l’ancienne majorité en place : "Tout ceci a été discuté publiquement et en détail aux conseils communaux des 24 novembre et 19 décembre 2016 à l’initiative de l’opposition PS de l’époque."

Robert Joly a tenu à s’exprimer sur les motivations de sa décision : "J’aurais pu riposter tout à l’heure mais j’estime fondamental qu’on ne sait pas s’allier avec des gens qu’on vient de critiquer dans le but d’obtenir un poste de maïeur et reposant sur une majorité douteuse." Il reste à la nouvelle équipe à faire ses preuves d’ici le 14 octobre 2018.

JDC