Namur-Luxembourg

Le futur Beer Market namurois compte proposer 500 bières belges et étrangères

Le commerce namurois a beau trinquer, la ville reste une position attractive pour de nombreux entrepreneurs. "Namur a une position centrale et ses habitants un esprit ouvert envers les nouveautés". Sans oublier un pouvoir d’achat généralement moins sinistré qu’ailleurs en Wallonie, disent-ils en chœur.

Ainsi, après avoir testé son concept dans sa ville de La Louvière, David Soors va-t-il ouvrir son Beer Market à Namur, dans le bas de la chaussée de Waterloo, juste à côté du Panda Wok. "Je me serais bien installé dans le centre-ville, mais les loyers sont très élevés", précise le jeune homme de 32 ans qui s’est spécialisé en bières. "L’idée, ce n’est pas de proposer les bières, même spéciales, trappistes et autres, qui sont disponibles dans tous les supermarchés." Et qui n’ont pas changé depuis une bonne dizaine d’années, ce qu’il trouve dommage.

"Au contraire, je ne vends que des bières non distribuées, en provenance de microbrasseries belges ou bien de l’étranger que j’importe directement de chez le brasseur."

Le trentenaire s’est fixé pour objectif de proposer des nouvelles bières chaque semaine. "Évidemment, je les goûte toutes pour pouvoir en parler aux clients. Comme ce ne sont pas des bières connues, il faut que je les connaisse pour bien les conseiller." Comment les déniche-t-il ? "Je suis passionné par la bière depuis que j’ai l’âge d’en boire. Donc, quand je ne suis pas au magasin ou en livraison, je m’intéresse toujours à la bière. Je vais dans des festivals, des brasseries, je lis, j’échange des bières avec d’autres amateurs qui en ramènent de leurs pérégrinations…"

David Soors compte ouvrir son magasin fin juin. Du moins s’il arrive à motiver les contributeurs. "Comme la banque ne me soutient pas à hauteur de mes espérances, je lance un crowdfunding pour financer le mobilier du magasin, le comptoir et l’enseigne qui est coûteuse." La liste des petits cadeaux offerts en contrepartie aux dons sera affichée ce vendredi sur www.miimosa.com. "La plupart sont en nature sous forme de bières."

S’il devait choisir une bière namuroise parmi ses préférées ? "J’ai eu l’occasion de goûter des prototypes de la brasserie de la Sambre qui va bientôt ouvrir à Jemeppe", confie-t-il. "Ce sont vraiment de très très bons produits et ça va faire des heureux dans la région", révèle le spécialiste.

Et s’il devait faire découvrir un produit inédit à sa future clientèle namuroise ? "Cela vient des Pays-Bas et ça s’appelle le vin d’orge. Ca reste une bière, mais plus épaisse, voire liquoreuse avec beaucoup de matière. Elle est forte en alcool et se boit tempérée. C’est le genre de choses à siroter sagement en fin de soirée", nous allèche-t-il.

Magali Veronesi