Namur-Luxembourg Le kiné André Boulangé de Regné dénonce l’absence de maison médicale dans la localité.

Des touristes français, en vacances au Sunparks Ardenne, garderont de la commune salmienne l’image d’un désert médical. En effet, ils n’ont pas réussi à y trouver un médecin généraliste disponible pour leur enfant, âgé d’un an.

André Boulangé, kinésithérapeute à Regné, a été interpellé par cette famille en détresse, au centre de Vielsalm. "Le père de famille a cru que j’étais médecin en voyant la croix sur ma voiture", narre-t-il. "Il m’a fait signe de m’arrêter. Il m’a expliqué que son bébé d’un an était malade et qu’il était inquiet car il n’avait pas obtenu de rendez-vous chez un médecin généraliste, malgré ses appels téléphoniques répétés."

Les vacanciers, arrivés au Sunparks samedi matin, ont constaté la dégradation de l’état de santé de leur bébé dimanche soir. Le lundi matin, ils ont téléphoné à tous les médecins généralistes de la commune - ils sont huit - mais aucun d’eux, ont-ils expliqué, n’a accepté de les recevoir. "Leur enfant avait de la fièvre et ils ne savaient plus à quel saint se vouer", explique le kinésithérapeute. "Je leur ai conseillé de se rendre aux urgences pédiatriques à la clinique de l’Espérance à Montegnée (Liège). Ce qu’ils ont fait."

Le kinésithérapeute poursuit en disant que, dans le cadre de ses activités professionnelles, il est régulièrement interpellé par des patients qui ne parviennent pas à obtenir de rendez-vous chez un médecin généraliste dans un délai raisonnable.

"Dernièrement, un patient âgé m’a dit que l’infirmière lui avait conseillé d’aller chez le médecin car il avait 20 de tension. Il a téléphoné mais il n’a obtenu un rendez-vous que le lendemain, ce qui, à mon sens, est trop tard quand on a une tension aussi élevée."

Selon André Boulangé, le nombre de médecins généralistes n’est pas suffisant. Il plaide pour l’ouverture d’une maison médicale. "Dans ce type d’infrastructure, accessible sans rendez-vous, les médecins assurent une permanence. Le bébé y aurait été pris en charge", conclut-il.