Namur-Luxembourg La famille Vangangel dénonce les faits et recherche l’auteur

La famille Vangangel, d’Evrehailles, ne décolère pas. Mardi, leur chien, Pollock, est rentré à la maison après une escapade avec un plomb logé dans le crâne. L’auteur est toujours inconnu.

"Une porte de notre jardin donne sur la rue", nous explique Édouard. "Mardi, elle était restée ouverte et Pollock, notre Border Collie de 2 ans 1/2 est sorti se balader dans le quartier. Quand cela arrive, je me mets sur le pas de la porte, je siffle et il revient. Cette fois, j’étais à peine sorti que le chien est rentré à toute vitesse en provenance de la rue du Buc, tout effrayé. Ce n’est que mercredi, en le caressant, qu’il s’est mis à gémir et nous nous sommes rendu compte de ce qui s’était passé."

Pollock avait un plomb en pointe dans le crâne. "J’ai une connaissance vétérinaire, je lui ai demandé la marche à suivre pour enlever le plomb. Pollock aurait pu perdre la vue ou même la vie, à deux centimètres près. Nous avons donc extrait le plomb mais nous allons sans doute nous rendre chez le vétérinaire car la plaie, tout contre le crâne, n’est pas jolie et nous ne voulons pas que cela s’infecte."

Dans les heures qui ont suivi, Édouard a expliqué la situation à travers un message Facebook. Il a reçu de nombreuses marques de soutien, celui-ci ayant été partagé près de 800 fois à l’heure d’écrire ces lignes. "Mon but est d’essayer de retrouver l’auteur et de le conscientiser, de lui faire comprendre que son geste, tirer sur un animal avec une carabine à plomb, est ridicule et scandaleux."

Dans les commentaires qui ont suivi la publication, certains évoquent 3 faits similaires qui se seraient produits dans les environs. D’autres parlent de jeunes du quartier un peu désœuvrés.

"Nous ne pensons pas porter plainte car nous savons qu’il y a peu de chances que cela aboutisse. Et contre qui ? Je crains aussi que l’on nous reproche d’avoir laissé notre chien se balader sur la voie publique. Je veux avant tout que ces faits de maltraitance et de torture animale ne se reproduisent plus."

JVE