Namur Les boîtiers achetés par la commune de Bastogne seront placés à Bras, Mageret et Longvilly.

La mise en place d’un dispositif de radars répressifs, en partenariat avec la zone de police Centre Ardenne, est revenue sur la table du conseil communal, mardi. Les modifications apportées par le collège ont interpellé Jessica Mayon, mandataire de la minorité.

"En avril 2016, le conseil a marqué son accord sur l’achat de boîtiers fixes pour un montant de 140.000 euros", a-t-elle rappelé. "De sept, on est passé à trois, alors que le coût global est fort semblable. À présent, le prix s’élève à 45.000 euros pièce."

Le bourgmestre Benoît Lutgen a précisé, d’une part, que Bastogne va travailler avec d’autres communes, d’autre part, que la Région wallonne interviendra également dans le financement. "Près de deux ans se sont, en effet, écoulés car la procédure relative à l’octroi de l’agrément a pris du temps", a-t-il ajouté. "De nouveaux équipements, plus sophistiqués, ont été mis sur le marché, en décembre dernier. Il a été décidé de faire tourner deux radars dans les boîtiers placés sur le territoire communal."

Les trois boîtiers fixes achetés par la commune seront placés à Bras, Mageret et Longvilly. La Région wallonne en financera un qui sera installé sur la N84, à hauteur du Chalet Royal, à Marenwez.

Les mandataires ont, par ailleurs, remis un avis positif sur l’installation et la mise en service d’une caméra ANPR, de reconnaissance automatique des plaques d’immatriculation, sur le réseau autoroutier de la ville de Bastogne. Cette caméra sera placée après le carrefour entre l’autoroute E25 et la Nationale 4 en direction de Liège. Le conseil communal a décidé de confier à IDELux Projets Publics l’étude de deux projets, à savoir la création d’une infrastructure sportive sur le site de l’Institut Notre-Dame Séminaire et la rénovation des halls du centre sportif de la Porte de Trèves. Jessica Mayon a demandé que des aides à l’investissement soient accordées à des établissements scolaires d’autres réseaux. Le bourgmestre a rappelé qu’une piste d’athlétisme avait été aménagée à l’athénée royal.