Namur Une fois interpellées, les personnes ne restent pas longtemps au commissariat