Namur En plus des riverains et commerçants, les conducteurs de bus crient à l’hérésie