Namur Benoît Lutgen, plus que jamais passionné par sa commune, brigue un nouveau mandat

Les élections communales se préparent à Bastogne. Si tous les candidats ne sont pas encore dans les starting-blocks, la réflexion préalable à la confection des listes est en cours.

Du côté des libéraux, Isabelle Leclercq (MR) a pris les devant en réservant le nom de domaine Bastogne2018.be. "Ce nom de domaine donnera de la visibilité à notre site internet"", explique-t-elle. "L’an prochain, notre liste ne s’appellera plus @venir. Cette dénomination pourrait être utilisée mais une réflexion doit d’abord avoir lieu au sein du groupe."

Cette anticipation a été perçue favorablement par ses colistiers. "En changeant de nom, nous donnerons un nouveau souffle à notre groupe", souligne Jessica Mayon (MR). "Quand on fait de la politique, il faut toujours anticiper : gouverner, c’est prévoir."

Son colistier Benoît Dominique (MR) salue lui aussi cette initiative même si, dit-il, il convient de réfléchir davantage à la nouvelle dénomination. Quant au groupe cdH, majoritaire à Bastogne, il ne souhaite pas faire de commentaire à propos du nom de domaine réservé par la chef de file de la minorité. "Ce qui compte avant tout, c’est le projet pour Bastogne, pour poursuivre son développement et améliorer sans cesse la qualité de vie des Bastognards", précise le bourgmestre Benoît Lutgen, qui briguera un nouveau mandat. "Je suis plus que jamais passionné par ma commune et tous les projets qui ont été entamés", poursuit-il. "Le nombre de membres cdH a fortement augmenté dans la commune de Bastogne et beaucoup de personnes ont fait part de leur enthousiasme pour être sur la liste. Sa composition et la tête de liste seront décidées démocratiquement dans les prochains mois." Il conclut en disant que son groupe communiquera le moment venu à propos des prochaines élections communales.

Quant à l’ancien échevin Jean-Claude Crémer, il pourrait repartir sous la bannière Respect.

Nadia Lallemant