Namur L’ex-dinosaure du PS poussera la liste communale menée par Anne Barzin

La nouvelle en étonnera plus d’un : Bernard Poncelet, investi dans la vie politique namuroise depuis 1988, qui avait décidé de se retirer des listes communale et provinciales en 2012, revient à l’avant de la scène.

Il occupera la 47e et dernière place de la liste MR aux communales de Namur. Les tractations étaient en cours et son nom circulait depuis des semaines, mais sa place de choix sur la liste ne devait être validée officiellement que ce mardi soir avant la diffusion de la liste complète ce mercredi matin.

Ancien échevin des Sports, notamment, et ex-président du Centre hospitalier régional de Namur, il aura passé environ un quart de siècle à la Ville et à la Province.

En juin 2012, il avait commenté son retrait de la vie politique communale et provinciale par des raisons personnelles et un manque de motivation. "J’ai passé 27 ans à la province et 24 ans à la Ville. Je ne me vois pas recommencer une campagne pour la énième fois", disait celui qui voulait passer le flambeau aux jeunes.

En vacances en Espagne jusqu’à la fin du mois, Bernard Poncelet ne peut pas nous éclairer sur son changement de cap idéologique et sa motivation retrouvée à revenir dans l’arène namuroise. Luc Gennart, échevin du Commerce et des voiries en charge de la liste, précise qu’il ne s’agit ni d’un choix irréfléchi ni par dépit.

"Il est venu seul, on ne l’a pas démarché. Il a lu la doctrine libérale, notamment Jean Gol et a demandé tous nos documents, notre programme, notre vision stratégique avant de s’engager. Cela nous réjouit de voir arriver un homme comme lui qui rejoint le MR par conviction", assure celui qui sera deuxième sur la liste, derrière Anne Barzin.

Magali Veronesi