Namur Cette nouveauté s’inscrira dans leur pédagogie basée sur celle de Steiner

L’école communale de Bouvignes accueille actuellement une trentaine d’élèves en primaire et une quinzaine en maternelle. Malgré ce nombre qui n’est pas disproportionné, l’établissement manque de places. Pour pallier cela, la directrice Alexandra Leclère a proposé il y a quelques mois au collège communal d’acheter une yourte.

"Nous ne sommes pas les premiers. J’ai déjà vu cela dans une autre école de la province (NdlR : celle de Faulx-les-Tombes, voir photo). J’ai osé faire la demande et cela se concrétise. Cela a été accepté par le pouvoir organisateur et validé par le collège communal. J’attends en revanche encore le feu vert définitif. On ne s’est pas encore vraiment concentré sur l’installation. Je sais juste qu’on se chauffera dedans avec un poêle à bois", précise la directrice de l’école.

S’il a été accepté par les autorités communales, c’est parce que ce projet entre parfaitement dans le cadre de la pédagogie que promeut l’école, en partie basée sur celle de Steiner et centrée sur la nature, l’environnement et l’écocitoyenneté.

"On voulait que l’enfant soit encore plus au centre du projet. Chaque jour, un thème est abordé en classe avec des leçons qui en découlent. Le mardi, on aborde l’art. Les enfants vont par exemple peindre d’une manière bien précise. Puis une leçon de géométrie sera donnée. On privilégie aussi le bois dans nos matériaux, on demande aux parents de fournir des gourdes aux enfants au lieu de canettes, de ne pas emballer dans de l’aluminium, etc. L’enfant est actif. Il prépare ses collations, son thé, etc. On n’en oublie pas pour autant le programme scolaire auquel nous somme tenus."

À quelques jours de la rentrée, quelques points administratifs doivent encore être réglé par la Ville de Dinant au sujet de cette yourte qui sera occupée par tous les élèves en fonction des jours de la semaine. "J’espère qu’on l’aura en cours d’année scolaire. Mais avant janvier, je n’y crois pas."

Le projet a quant à lui été bien accueilli par les parents d’élèves inscrits à l’école de Bouvignes.

S.M