Namur En plus des food trucks, il y a un château gonflable et davantage de places assises

Cantine en ville, c’était lancé le dernier week-end de juillet l’an dernier. "Il ne s’agit pas d’un festival où l’on propose des tas de burgers de qualité variable, mais d’une sélection de quelques foo trucks variés et qui proposent des mets de choix", précise d’emblée l’organisateur Thierry Beugnies alias Colonel Moutarde. Certains sont déjà connus à Namur comme le street food gourmet (burger gastro), Nina Nina (italien/truffe), Wan Tai (hai), mais certains seront de véritables nouveautés comme Tati Na (indien), Pouet Pouet (crêpes soufflées) par exemple.

"L’idée, c’est de proposer, chaque année à date fixe, des rendez-vous familiaux et grand public. Namur ne va pas tout à coup se transformer en Liège pour faire la fête, mais propose de plus en plus d’événements synonymes de bien vivre", insiste Patricia Grandchamps, échevine du Tourisme.

Côté boissons , la priorité sera donnée au local avec de la Houppe et des cocktails à base de Houppe (l’un amer, l’autre sucré), mais aussi des bières wallonnes de la Manufacture urbaine. "Il y aura aussi un bar à bulles, un bar à cocktails et un bar avec les vins du colonel. On a multiplié les points boissons car on s’est rendu compte l’an dernier qu’il y avait trop de file", précise l’organisateur.

Qui a pensé aux enfants avec un château gonflable pour remplacer les jeux en bois de l’an dernier. Et suffisamment de places assises pour que chacun puisse déguster ses plats de manière confortable. "On a doublé la capacité assise."

Côté produits namurois, les amateurs seront ravis de retrouver l’une des meilleures glaces du territoire avec la camionnette de Tendance glacée. Les inconditionnels d’escargots se régaleront avec Les Petits Gris de Berwart. Et les amateurs de poire cognac notamment iront au stand de la distillerie de Namur.

L’an dernier , Cantine en ville avait très bien fonctionné. Cette année, on espère une météo aussi clémente et on a résolu les problèmes de son. "L’ambiance musicale, qu’elle soit assurée par les DJ le vendredi soir, Boris Motte le samedi soir ou un groupe acoustique le dimanche, permettra de discuter", assure Thierry Begnies.

Magali Veronesi