Namur Dans un climat politique cinacien qui n'est pas qu'un long fleuve tranquille, le bourgmestre Jean-Marie Cheffert et ses troupes ont présenté à Ciney Expo la liste Action, composée de MR et de candidats d'ouverture, qui sera en lice aux élections communales du 14 octobre prochain. Plusieurs enseignements sont à tirer. D'abord, le maïeur sortant ne mènera pas la liste mais la poussera, voulant mettre en avant le ticket Frédérick Botin-Géraldine Desille. On sait que l'effet dévolutif de la case de tête n'aura plus cours. Autrement dit, Cheffert, s'il obtient plus de voix, sera automatiquement bourgmestre en vertu de la loi. Mais il prévient: " Il n'y aura pas de concurrence".

"Notre volonté est d'assurer la transition au niveau du collège et de na pas attendre l'échéance 2024, mais de préparer une équipe motivée et compétente", commente Jean-Marie Cheffert. "C'est la raison pour laquelle il a été décidé de placer en tête de liste les échevins actuels Frédérick Botin et Géraldine Desille, et divers jeunes. Nous avons décidé de mettre en bas de liste tant moi-même, à la 25e place, que les trois autres échevins en tenant compte de la parité obligatoire entre hommes et femmes, à savoir Henri Focant, Jules Flahaux et Marc Emond. Nous sommes tous candidats pour faire partie d'un collège mais nous annonçons dès à présent qu'une transition sera opérée en cours de mandature à des échéances qui ne sont pas fixées et qui seront sans doute différentes pour l'un ou pour l'autre". Entendez par là, si ce groupe se maintient aux affaires: le collège sera celui décidé par les urnes... dans un premier temps. En cours de route, ça va changer, il y aura plus de jeunes à la fin qu'au début.

Le groupe Action ne veut pas faire une campagne sur la bisbille Cheffert-Deville, mais veut metre son bilan en avant. En insistant sur le redressement des finances locales, les travaux (la collégiale, place Monseu), les aménagements de mobilité ou encore le logement de qualité et la lutte contre les marchands de sommeil.