Namur Leur patron et sa fille condamnés à des amendes pour 770.000 €

Le Tribunal Correctionnel de Namur a prononcé mercredi la condamnation de Richard D., 61 ans, Cindy D., 40 ans, sa fille et la société New Medical sprl à des lourdes amendes et, même, à une peine de 2 ans fermes pour le patriarche qui a mis sur pied une société de soins à domicile. Sur les 70 plaignantes, plusieurs n’ont pas été payées.

Une société qui, pour réaliser de substantiels bénéfices, n’hésitait pas à frauder l’INAMI et ses patients en leur facturant des soins prestés par une infirmière alors qu’ils étaient prestés en réalité par une aide-soignante. Pourtant, la société paraissait si florissante en engageant à tour de bras des aides-soignantes mais, en réalité, les conditions de travail étaient tellement épouvantables qu’il y avait un fameux turn-over !

On accuse en bref Richard d’avoir perçu indûment des allocations de chômage, d’avoir établi de fausses factures et de fausses déclarations de prestations de soins - des aides-soignantes qui exécutaient des travaux strictement réservés aux infirmières - à l’INAMI à qui il doit 115.520 €, établi de fausses déclarations ONSS,… Sa fille Cindy avait suivi le chemin tracé par le père en faisant régner la discorde parmi le personnel.

Richard a écopé de deux ans de prison et devra s’acquitter de la somme de 312.000 €, ramenée à 200.000 €, le reste bénéficiant d’un sursis de 3 ans. Cindy devait s’acquitter de la somme de 187.000 € ramenée à 50.000 €, le solde bénéficiant d’un sursis de 3 ans. Tous deux devront payer solidairement 86.400 € au nom de la société New Medical.

En guise de cerise sur le gâteau, Richard est frappé d’une interdiction professionnelle de 3 ans. Le tribunal se réserve le droit de statuer sur certaines parties civiles.

R. Tom