Namur Le jeune coureur d’Anhée aime grimper, comme l’espoir d’Andenne

L’ouverture officielle de la saison, pour les jeunes, ce sera dans une semaine. Mais il y aura déjà une première compétition, ce week-end, avec le Championnat des clubs. Pour les équipes namuroises et luxembourgeoises, ce sera à Huppaye, dans le Brabant wallon. Une première occasion de se tester avant les vraies courses, qui motivent Clément Dandoit. Ce coureur d’Anhée va entamer sa seconde année chez les cadets (le nouveau nom de la catégorie des cadets), après une belle première saison en 2017 chez les 15 et 16 ans. Qu’espère-t-il en 2018 ? "Je me suis mis en confiance avec ma première saison l’an passé dans cette catégorie, lors de laquelle j’ai pu obtenir quelques résultats, comme avec une quatrième place à Agimont, une épreuve au parcours difficile, répond-il. J’espère donc continuer à progresser cette année pour de nouveau me mettre en évidence, notamment sur les grandes courses. J’ai vraiment pris confiance en moi sur le vélo, cela me motive donc pour cette nouvelle saison."

Sans vouloir se mettre trop de pression. "Le cyclisme, cela reste un hobby, confirme-t-il. Mais j’ai envie de continuer à bien m’entraîner pour m’améliorer. En course, j’ai pour le moment un point faible, c’est le placement. J’ai encore un peu peur en peloton. Je dois améliorer cela."

Mais il compte aussi travailler son point fort : les montées. "C’est ma spécialité et je pense avoir de bonnes capacités pour grimper", termine ce coureur affilié au club de Marchovelette. Une équipe qui croit en lui. "C’est un très bon grimpeur, précise à son sujet Jean-Marie Maeck. Il me rappelle Sylvain Moniquet."

Pour rappel, l’actuel meilleur espoir namurois est passé par le clusb de Marchovelette chez les débutants. "Il a pour le moment un handicap : sa peur dans les virages, dans les descentes et dans les pelotons, ajoute Jean-Marie Maeck. S’il arrive à surmonter ses craintes, ce sera un élément à surveiller."