Namur Kevin (22 ans) et Julus (idem) ont parmi, leurs fréquentations, Antonio (33 ans). Ce garçon est connu comme le loup blanc en matière de stups dans le namurois. Pourtant, les deux comparses, vont le rencontrer dans une soirée ce 27 juillet 2017.

Vers 1 h du matin, Antonio leur demande de l’accompagner chez un couple qui lui doit de l’argent. Dès que le trio pénètre dans l’appart’, c’est la panique. Kévin est déchaîné : avec son couteau, il déchire la toile du matelas à trois reprises, énervé parce que le couple s’est réfugié dans sa chambre. Les menaces de mort volent bas, à tel point qu’une des victimes tentera de s’enfuir par un velux de la salle de bain. L’autre s’époumonait : « prenez tout ce que vous voulez mais ne nous tuez pas ». Kevin et Julus les abandonneront enfin, après avoir emporté quelques objets de valeur, Antonio se chargeant de les évacuer ! L’adrénaline n’est pas retombée: ils accostent un couple pour mendier une cigarette. Comme la réponse ne leur plait, ils portent des coups au couple qui se réfugie dans un magasin de nuit mais Kévin les suit et s’acharne sur le mari avec un coup de poing américain dérobé un peu plus tôt.

Devant le tribunal, il y a un hic : les garçons étaient tellement ivres qu’ils n’ont plus que quelques bribes de souvenirs des faits. Hélas, les préventions sont bien là : coups et blessures volontaires et port d’armes prohibé. Le Parquet réclame deux ans pour Kévin et 20 mois pour Julus qui a joué un rôle plus secondaire, sans s’opposer à une peine de travail pour éviter tout déclassement social … une porte ouverte pour les plaidoiries de leurs conseils ! Dernier point : Antonio était absent à l’audience ! Jugement le 7 septembre.