Namur

A la rentrée, l'ambiance n'était pas aux réjouissances à l'école libre de Neffe. Depuis quelques années l'école maternelle était en difficulté. Une parade avait été trouvée en fermant l'implantation maternelle communale pour que tous les enfants se retrouvent dans la classe maternelle de l'école libre. L'idée avancée par les autorités communales était d'ouvrir une crèche dans les locaux communaux, mais rien n'a jamais bougé de ce côté. L'an dernier, le PO avait réussi à octroyer, sur fonds propre, le salaire de l'enseignante. Mais cette année, cette solution n'est plus envisageable, il s'agit tout de même d'un budget de près de 40.000€. Toute cela sans compter l'investissement matériel pour remettre cette classe maternelle au goût du jour.

Il manque 5 enfants

David et Séverine, parents d'une famille nombreuse, n'ont pas hésité à y inscrire leurs 5 plus jeunes enfants à cette école. C'est ainsi que Amalya-Gabrielle et Ethan sont inscrits en maternelle depuis le 1er septembre, tandis que Esteban, Valentin et Charisma vont dans la classe primaire. Mais qu'est-ce qui a séduit ces parents à quitter une grosse école de Dinant pour une école à taille humaine ? "Mon épouse a fait des recherches sur internet pour trouver une petite école où on ferait plus attention aux enfants, aux difficultés qu'ils pouvaient rencontrer ". Et c'est ainsi qu'ils ont déniché l'école libre de Neffe. "Nos enfants ont découvert la méthode Montessori, ils en sont enchantés, ils travaillent à leur rythme et pour rien au monde ne voudraient quitter cette école familiale". Pour David Hottias, tout comme pour ses enfants, la fermeture de cette école serait un véritable drame ! "Il n'est pas question que nous restions les bras croisés sans rien faire !".
Glanda aussi inscrit sa fille cette année dans cette école :"J'ai été surprise et séduite d'apprendre que l'instituteur restait tous les jours une heure de plus dans sa classe pour assurer un suivi dans les devoirs des élèves, c'est une aide précieuse !". Elle explique aussi que sa fille est enchantée de savoir qu'un mercredi sur deux, tous les élèves quittent la classe pour suivre leur apprentissage scolaire dans la nature, un musée, ou une exposition.

Les cris d'appel se sont multipliés sur les réseaux sociaux. Certains fustigent le bourgmestre Richard Fournaux de ne pas avoir tenu sa promesse d'ouverture d'une crèche, et donc d'assurer un avenir pour la classe maternelle, mais le plus urgent est de trouver les 5 enfants qu'il manque d'ici le comptage du 15 septembre.

>>> Pour toute information vous pouvez joindre la directrice, Mme Annabel Adnet au 0493 18 60 82