Namur Une pré-régate sera proposée. L’objectif : faire participer les visiteurs

La 36e édition de la Régate internationale de baignoires de Dinant, course durant laquelle les participants doivent parcourir un kilomètre sur la Meuse à la seule force des bras sur une embarcation bricolée, est fixée au 15 août prochain. Le thème cette année : "Faites votre cinéma sur la Coisette."

Une 36e édition qui vaudra son pesant d’or. Le comité organisateur a, en effet, misé sur une grande nouveauté. "Il y aura un concours de baignoires en kit, souffle Jean-Olivier Meyfroidt. On est en grande réflexion depuis l’an dernier car on a un très beau concept qui, après 35 ans, est peut-être un peu éculé. Le 15 août est pour nous une fête de l’eau mais la course en elle-même ne dure pas assez longtemps."

Pour proposer ce concours bis, les organisateurs travaillent en collaboration avec le BEP (Bureau économique de la province). L’objectif : récupérer gratuitement des matériaux qui permettront la construction des baignoires. "Le jour de la Régate, des kits seront prévus avec autant de chevrons, autant de bidons, etc. Actuellement, on a du matériel pour en faire quinze. Le but sera de la construire le plus rapidement possible, sans la décorer, de monter dessus et de réaliser ce kilomètre", poursuit Jean-Olivier Meyfroidt.

Le départ de cette course annexe devrait théoriquement être donné aux alentours de 14 h 30-15 h. Soit une heure trente à deux heures avant la course officielle. "On va prochainement faire un test pratique à trois, dont un non-bricoleur et deux bricoleurs, afin de voir le temps que ça prend. En fonction, les participants arriveront avant, pendant, voire après la Régate officielle des baignoires."

Cette première édition de la "pré-régate de baignoires" s’adressera surtout aux touristes et autres visiteurs. "Le but n’est pas d’avoir que des Dinantais. On veut que ceux qui sont venus se promener en short se disent : ‘ Ça me plairait bien de tenter l’expérience. ’ Que des Anglais, Chinois ou autres nationalités se disent : ‘ C’est quoi cette folie. ’"

Parallèlement à ces courses de baignoires, le comité organisateur espère également pouvoir proposer une autre animation sur la Meuse quelques heures avant la Régate. Sans toutefois en dévoiler les détails car quelques incertitudes subsistent quant à sa réalisation.

S.M