Namur Selon un psy, les propos d’Eva sont partiellement crédibles