Namur L’enquête publique est terminée : 26 lettres et une pétition de 526 signatures

Il était question d’un projet qui inquiète beaucoup les riverains de Beez au conseil communal ce jeudi soir. La cheffe de groupe de l’opposition socialiste Eliane Tillieux s’enquérant des résultats de l’enquête publique sur le déménagement du centre de recyclage de métaux Dubail de Bouge à Beez.

Elle s’est terminée fin de semaine dernière et il est encore trop tôt pour que les services aient eu le temps d’en terminer le traitement, répondait en substance l’échevin de l’Environnement Bernard Guillitte.

Après une séance d’information non obligatoire qui a réuni une vingtaine de riverains, l’enquête publique a reçu à peu près le même nombre de courriers individuels ainsi qu’une pétition de 526 signatures, ce qui est assez important comme contestation.

"Le service permis environnement est chargé d’établir une synthèse des remarques dans un document prochainement adressé aux fonctionnaires technique et délégué du SPW. Nous devrions recevoir en retour le rapport de synthèse de l’ensemble des avis des différentes autorités concernées (voies hydraulique, DNF, département cadre de vie, mobilité, urbanisme, Fluxys, SWDE…) aux alentours du 25 octobre, avec une prorogation possible de 30 jours, ce qui nous porte au 24 novembre", précise-t-il devant l’assemblée. Le nouveau collège aura ensuite 20 jours pour octroyer ou refuser le permis.

"Le permis d’exploiter à Bouge arrivant à échéance en 2020, la société a envisagé d’implanter ses activités en zone d’activité économique industrielle plus adaptée que la zone d’habitat dans laquelle elle exerce ses activités actuellement."

Ce qui inquiète les riverains ? Le retour d’une activité industrielle sur un site qu’ils espéraient rester calme. "Ils expriment des craintes sur la mobilité avec le charroi, sur le bruit surtout avec la réverbération sur les hauteurs, la présence de polluants et combustibles liée à la casse de voitures…", nous explique-t-il.

Les riverains sont aussi inquiets devant la demande de rassemblement d’amiante, une activité qui n’existait pas sur le site de Bouge. À Beez, Dubail demande à ouvrir de 6 h du matin à 19 h du lundi au samedi.

M.V.