Namur Situation ubuesque chez Défi où Kinet virée du parti veut exclure le chef de groupe au conseil.

Nouveau retournement de situation à Défi Namur. Acte 1 : Françoise Kinet est exclue du parti il y a quelques semaines. Acte 2 : elle ne veut pas quitter le groupe Défi au conseil communal. Acte 3 : Pierre-Yves Dupuis n’arrive pas à obtenir les voix des deux autres conseillers pour le faire. Acte 4 : les trois conseillers se liguent pour exclure leur chef de groupe au conseil. C’est en tout cas ce que nos confrères de L’Avenir affirmaient hier soir.

Aucun des intervenants n’était joignable au moment de rédiger cet article.

La situation est inédite et difficile à croire. "Il s’agit là de tentatives de déstabilisation orchestrées par Françoise Kinet, dont le cas sera tout prochainement traité par nos instances disciplinaires", réagissait sur Facebook le président wallon de Défi Jonathan Martin.

Cela fait des mois que le torchon brûle entre la tête de liste Défi à Namur Pierre-Yves Dupuis et la numéro 2 Françoise Kinet. Au lendemain des élections, un dossier a été transmis aux instances de Défi accompagné d’une pétition de 44 signatures sur 47 personnes sur la liste pour l’exclusion de la conseillère. Parmi les 44 signatures figure celle de Loïc Demarteau, lequel aurait retourné sa veste pour exclure son chef de groupe.

Étant donné la proximité historique de Bernard Ducoffre avec Françoise Kinet, encore visible au conseil de ce lundi, sa position semble plus facile à comprendre.

Si l’information est vérifiée, le prochain épisode se tiendra lors du conseil communal du 20 décembre prochain, l’exclusion devant être actée.

Ce qui mettrait en exergue certaines imprécisions dans le code de démocratie locale. Le texte prévoit qu’un membre d’un groupe politique peut être exclu par une majorité simple au sein de ses pairs. Mais il ne fait nulle mention dans le cas d’un chef de groupe comme dans le cas d’une personne déjà exclue de son parti. Ce qui mènerait à une situation où 3 élus dont 1 ne faisant plus partie de Défi pourrait exclure leur chef de groupe qui a rassemblé seul davantage de voix que les 3 autres réunis…

Sauf si Olivier Maingain arrive à remettre de l’ordre au sein de sa section namuroise. Ou si Pierre-Yves Dupuis, lassé, décide de claquer la porte, 5 ans après avoir quitté le PS, 4 ans après que Françoise Kinet a été exclue du MR.

Magali Veronesi