Namur

 La présentation de la liste Ecolo de Fernelmont, la seule qui se présentera sous son numéro national, a donné lieu à deux surprises. La première est que la liste sera incomplète. En effet il n’y aura que 13 candidats au lieu de 19.

La tête de liste, Louis Lambert s’en explique : « Il y a des gens qui partagent nos idées mais qui sont engagés autre part, dans des projets citoyens ou autres et qui ne veulent pas porter d’étiquette politique. C’était mon cas avant. » La seconde surprise vient du conseiller sortant, Etienne Piette, qui pendant 6 ans a fait entendre la voix du groupe écolo. La majorité a été obligée de prendre en compte ses remarques sur le problème des pesticides, de la mobilité et du soutien aux initiatives citoyennes. Ecolo a trouvé sa place au conseil communal, a suscité le débat et espère la pérenniser voire même doubler le nombre de sièges. Il ne se représentera plus pour des raisons personnelles et professionnelles mais reste à la disposition du Groupe. « C’est son choix et ce n’est qu’à cette condition que j’ai accepté la tête de liste » insiste Louis Lambert.

Ecolo Fernelmont formule quelques priorités : la mobilité, la sécurité routière et celle de la mobilité douce, le zéro déchets, l’initiative citoyenne, la jeunesse, la culture et veut mener une politique concertée avec le citoyen. Enfin Ecolo demande que 5% du budget communal soient alloués à des projets de collectifs citoyens et que les emplois créés soient ancrés localement.

JDC