Namur

Les différents tronçons sont assemblés en bord de Meuse avant son placement dans 10 jours

La barge est en place côté Sambre depuis plusieurs jours. On voit désormais à quoi ressemble la passerelle qui sera posée de part et d'autre de la Meuse dans dix jours.

C'est le SPW Voies hydrauliques qui est gestionnaire du chantier. Ce qui est en train de se passer? L'assemblage de l’arc principal. Après avoir été acheminés sur place, les différents éléments de l’arc principal sont d’abord assemblés à bord d’un ponton amarré rive droite, côté Jambes. Une grue assure la manœuvre des différentes pièces pesant 37 tonnes chacune. Ces éléments, ancrés dans les culées construites de part et d’autre de la Meuse, permettront de fixer l’arc principal aux deux rives.

Ensuite viendra le montage de l’arc principal. Le ponton qui aura servi à l’assemblage de l’arc principal sera ensuite amené à l’aide de bateaux-pousseurs au centre du fleuve, en travers du cours d’eau. L’arc principal ainsi positionné pourra être rattaché aux béquilles placées de part et d’autre à hauteur des quais.

Puis enfin le montage des branches supérieures. Les prolongations de la passerelle qui permettront de rejoindre la future esplanade, côté Grognon, et la rue Mazy, côté Jambes, seront ensuite montées au moyen de grues mobiles.

Côté Grognon, la jonction supérieure de la passerelle avec l’esplanade devra nécessairement attendre la fin des travaux d’aménagement de l’esplanade pour être pleinement opérationnelle. La passerelle restera néanmoins accessible, de ce côté-là, via le quai.

Jusqu'à septembre, voire octobre, on procèdera à l'aménagement des abords et installation des équipements. Il s’agit de la phase des finitions pendant laquelle la structure métallique recevra son habillage final avec la pose des rampes et du platelage en bois azobé et l’installation de l’éclairage public. Les abords directs seront également aménagés afin d’effacer les traces du chantier.

Enfin seulement se tiendront les tests de mise en charge et réglages. Avant d’être pouvoir mise en service, il convient de s’assurer que les garanties de stabilité et de sécurité sont réunies.

La passerelle sera-t-elle mise en service avant les élections du 14 octobre? Rien n'est sûr...