Namur Une festivalière ayant travaillé au festival lance un coup de gueule sur Facebook