Namur

Le parquet confirme l'identité de la victime: Wivine Marion, 42 ans, maman de 2 enfants

On en sait davantage sur le corps qui a été retrouvé dans une voiture jetée dans la Sambre jeudi matin: il s'agit d'une néonatologue du CHR de Namur: Wivine Marion. Elle avait 42 ans et était maman de 2 enfants. Son mari est également médecin au centre hospitalier régional de Namur.

La victime qui faisait son jogging jeudi matin lorsqu'elle a été agressée, puis étranglée semble-t-il, par un homme dans les bois de Boninne, pas loin de chez elle, était aussi chargée de cours à la Haute Ecole de la Province de Namur, pour les étudiants suivant une spécialisation en pédiatrie et néonatologie.

L'homme a été interpellé car il y a eu un témoin à l'agression: un fermier qui a assisté à la scène au loin. Il était trop loin pour intervenir, mais a appelé les secours. L'auteur de l'agression aurait ensuite porté le corps inanimé vers sa voiture et l'aurait placé dans son coffre. Il a jeté son véhicule dans la Sambre, à hauteur de Ronet.

L'homme, âgé d'une trentaine d'années et originaire de la région, nie son implication dans l'homicide. Il comparaîtra devant le juge d'instruction vendredi en fin d'après-midi, en vue d'être inculpé.

Les circonstances du décès sont encore floues à l'heure actuelle, selon le parquet. Un témoin a appelé la police peu avant 9h, indiquant qu'il avait vu un homme frapper et enfermer une femme dans le coffre d'une voiture, à Boninne, avant de quitter les lieux. Les policiers ont retrouvé le véhicule dans l'heure qui a suivi. Celui-ci était en train de couler dans la Sambre, rue Tir de Ronet, à Flawinne. Le conducteur, qui se trouvait encore à proximité, a directement été interpellé.

La protection civile et les pompiers ont pu sortir le véhicule de l'eau quelques heures plus tard et le corps sans vie de la dame se trouvait dans le coffre. La victime s'appelait Marion Wivinne. Elle va être autopsiée pour déterminer la cause exacte du décès: par asphyxie suite à un étrangelement, par noyade suite à l'immersion dans la Sambre ou une autre cause?

Le suspect a été entendu par les services d'enquête et nie son implication dans l'homicide. Le suspect vient d’être inculpé d’assassinat et de détention arbitraire. Il dit ne se souvenir de rien. Il sera présenté en Chambre du Conseil mardi. Le parquet ne communiquera rien d’autre sur le sujet.