Namur Vider le contenu de son kot sur le trottoir peut coûter jusqu'à 100.000 euros

Fin juin, bon nombre d'étudiants du supérieur doivent rendre les clés de leur kot et la ville de Namur tient à leurs donner les bonnes informations en matière de déchets et à les prévenir: vider son kot n'importe comment peut coûter cher. Le message est adressé tant aux étudiants locataires qu'à leurs propriétaires d'ailleurs. Voici le mode d'emploi communiqué par Bernard Gullitte, l'échevin de la propreté publique.

"Pas eu le temps de faire la vaisselle, de gérer les déchets pendant le blocus et la session d’examen ? Un coup de propre s’impose pour la remise des clés au proprio ? Quelques trucs et astuces sans se choper une amende !"

Les déchets de la vie de tous les jours

Cannettes, boites de conserve, bouteilles et/ou cartons de lait et de jus : sac bleu (PMC)

Restes de cuisine, cartons de pizza, épluchures : sac blanc (Organique)

Les cours, dictionnaires, syllabus, feuilles de notes : papiers - cartons (pas de métaux ni de plastiques)

Les autres déchets : sac beige

Les vêtements en bon état : bulle textiles

Les bocaux, les bouteilles et pots en verre : bulle à verre

Les objets et mobilier : matelas, électro, lit, sommier, vaisselle, étagère, divan, fauteuil

· Prendre rendez-vous avec la Ressourcerie Namuroise qui viendra au kot emporter vos encombrants : 081/260.400

· Vous rendre au Recyparc le plus proche muni de votre carte d’identité: Chemin de la Vieille Sambre 87 à Flawinne, Chemin de Malpair à Naninne, Chemin de Boninne à Champion

Il est interdit de vider un kot sur le trottoir, vous vous exposez à l’application d’une amende allant de 50€ à 100.000€ !

Par ailleurs, l'échevin de la propreté publique ou ses services feront le tour des auditoires à la rentrée pour accueillir les étudiants koteurs avec le Kit Kot 2018/2019.

© DR