Namur

A quelques jours du début du Festival Esperanzah à Floreffe certains se sont inquiétés, à tort, de travaux entrepris à quelques pas de l’entrée du camping ouvert pour l’occasion le long de la Sambre à hauteur du pont de Mauditienne. 

L’échevin des travaux et de la mobilité de la commune de Floreffe, Benoît Mouton a balayé d’un revers de la main les accusations d’incompétence de la part des autorités : « La SWDE devait procéder au raccordement à l’eau d’une maison située dans la rue Mauditienne. On leur donne en général un créneau de 14 jours mais nous avions bien spécifié que la route devait être libre pour ce mercredi et ce sera le cas. Ce mardi soir tout sera refermé et le tarmac sera refait mercredi. » 

Il regrette que de fausses informations soient lancées par manque d’information ou par volonté de nuire. La route sera libre bien avant l’arrivée des premiers festivaliers. L’échevin rappelle d’ailleurs que lorsqu’il y a un événement d’envergure comme le festival ou la brocante on refuse l’autorisation d’ouvrir le trottoir pour des travaux d’impétrants et il ajoute : « Le plan de circulation mis en place pour Esperanzah ne prévoit pas de circulation à cet endroit sauf pour les habitants de la rue au-delà de l’entrée du camping. » Esperanzah aura donc fait du bruit avant que ne résonne la première note de musique.