Namur

Vendredi en fin d’après-midi, la police de la zone FloWal (Florennes et Walcourt) est appelée par une femme disant être effrayée par le comportement de son ex-conjoint.

L’homme, né en 1962, était en liberté conditionnelle depuis la fin du mois de juin et avait déjà fait l’objet d’un mandat d’arrêt pour rébellion.

Vendredi, pour une raison inconnue, il a pété les plombs brisant des vitres et effrayant son ex.

Le quinquagénaire se calme temporairement lorsque la police arrive, mais il finit par se blesser, s’énerver et cracher son sang au visage des policiers. Placé en garde à vue, il a été privé de liberté et un nouveau mandat d’arrêt a été sollicité à son égard.

Ce mandat vise à la fois le non-respect de ses conditions, mais aussi les nouveaux faits de rébellions envers des policiers.