Namur
© DR
Claude Daniel Le Flem offre un million de dollars à l’athénée. Il monte d’autres fondations

En plantant un érable dans la cour de l’athénée à la mémoire de Madeleine Crab, institutrice maternelle dans la région de Gembloux, c’est aussi son fils et le Canada, pays d’adoption du donateur, qui ont été honorés.

Lorsqu’il y a un an Claude Daniel Le Flem a fait part aux responsables belges qu’il voulait léguer 1 million de dollars canadiens pour aider des élèves méritants et économiquement faibles il s’est étonné de leurs réticences d’autant plus que vu son état de santé le temps pressait.

C’est finalement via le KBFC (King Baudouin Foundation Canada) que ce legs sera disponible. "Il me fallait décider si la donation se ferait de mon vivant ou par legs", nous confiait l’intéressé en janvier 2018. "J’ai finalement choisi la deuxième option." Il n’y aura donc pas de bénéficiaire dans l’immédiat car le donateur est vivant.

Benoît Fontaine , directeur de la branche canadienne de la Fondation Roi Baudouin, nous a donné quelques précisions : "J’ai eu de longs entretiens par téléphone avec Claude et j’ai été impressionné par sa pudeur et sa volonté de mettre en avant la mémoire de sa maman et ses grands-parents plutôt que sa propre personne. Je puis aussi vous assurer que l’entièreté de la somme léguée sera disponible au moment de sa disparition, pas un dollar ne partira en taxes, en frais d’honoraires ou autres." Le représentant de la FWB, Didier Leturcq, se félicite de l’issue de cette belle histoire : "Si au départ, la situation était un peu compliquée la ministre de l’Enseignement a insisté pour que ce dossier aboutisse."

Au mois de mars, Claude Le Flem nous a déclaré que cette fondation via la KBFC n’est pas unique : "Je termine le montage de plusieurs micro-fondations : 4 en Afrique avec le concours de la KBF (Maroc, Burkina Faso, RDC et Burundi), 2 au sein de mon Université et la dernière pour la Fondation Mira (aveugles) du Québec. Et ce n’est peut-être pas fini."

© DR

Absent à la cérémonie Claude Le Flem nous a confié il y a trois jours : "Les différends ont été aplanis et je suis soulagé que l’opération soit enfin bouclée."


JDC