Namur

Le Parquet requiert une peine de travail de 80 h.

Ce sont des policiers de la Hesbaye Namuroise, présents dans le voisinage pour un feu de broussailles, qui ont aperçu quelques plantes de cannabis sur la terrasse de Maguy. Ils ont poussé plus loin leur investigation et ont découvert une petite plantation de cannabis. 70 plants au total, de quoi assurer la consommation pendant quelques temps de Luc, le fils de la maison. Petit hic : celui-ci ne consomme pas, pas plus que sa maman ou son frère cadet mineur d’âge ! Non, Luc est du genre vénal : avec lui, « tout fait farine au bon moulin ». Le jeune homme, 24 ans à l’époque, les faits se déroulant en 2014, a vendu ses deux premières récoltes, 2 kg et un peu plus, à des copains. Tout ça pour le fric ? Pas tout à fait ! Luc ne veut plus se retrouver dans le désarroi financier comme en 2003, après le décès brutal de son papa ! Pour cela, il bosse comme un malade, tout comme sa maman ! Une maman qui lui avait interdit la culture du cannabis mais qui a cédé sa cave dans l’espoir d’obtenir assez d’argent pour s’offrir un poêle à pellets ! Le Parquet s’est montré relativement clément et a requis une peine de 80 h de travail pour Luc et une suspension simple du prononcé pour sa maman. Une somme de 5.000 € a été saisie à la place de la VW Scirocco de Luc de même que 4.500 € issus de la culture de cannabis. Jugement le 30 mars.