Namur Julien pense déjà à la suite et à un éventuel déplacement jusqu’a Saint-Petersbourg pour suivre la petite finale

Revenu de Russie il y a peu, c’est dans une tout autre ambiance, à Profondeville, que Julien a été voir la demi-finale des Diables. "Il y avait un écran géant et du monde, c’était vraiment sympa. Nous espérions une autre tournure mais on ne peut pas reprocher grand-chose à notre équipe", explique-t-il. Il reste encore un match à la Belgique afin de peut-être conquérir la troisième place. "Cela ferait de notre équipe nationale actuelle, la meilleure jusqu’à présent puisqu’en 1986 nous avions perdu la petite finale", poursuit-il.

Une rencontre qu’il pourrait peut-être suivre de ses propres yeux. "Je ne sais pas encore si je vais faire cela entre amis ou bien si je vais me laisser tenter par un nouveau déplacement."

Depuis son escapade , Julien a pris goût à la Russie mais même s’il est moins important que pour la finale, le budget est tout de même conséquent. "Je n’aurais manqué la finale pour rien au monde, la petite finale c’est autre chose. Entre le vol, la place et tous les frais il faut tout de même compter aux alentours de 700 euros pour un seul match", souligne-t-il. Tout cela pour seulement une journée. "Des déplacements sont prévus pour aller voir la rencontre en partant le matin et revenir dans la soirée, cela fait quand même cher le match."

S’il est heureux de soutenir l’équipe nationale comme toujours, il est cependant sceptique par rapport à l’engouement populaire actuel. "Je suis l’équipe depuis toujours et partout dans le monde et même si je suis content de voir de nombreuses personnes derrière l’équipe je reste un peu perplexe", s’exclame-t-il. La raison est simple, lors des dernières rencontres amicales avant le départ vers le Mondial, le stade Roi Baudouin n’était pas rempli. "C’est quand même dommage de ne pas remplir un stade de 20 000 personnes alors que nous sommes 11 millions et maintenant de voir des places avec des milliers de personnes partout en Belgique. Je rêve que ce soutien soit sincère et continue dans le temps", conclut-il.

H.I.