Namur L’homme de 52 ans est resté prisonnier du brasier

Un incendie a complètement ravagé un chalet du domaine de Fauvin mardi soir vers 22 h 30, à Hastière. Les conséquences sont dramatiques puisque l’occupant des lieux, M. D., 52 ans, est resté prisonnier et a été retrouvé mort par les secours.

" Je venais de me mettre au lit lorsque 15-20 minutes plus tard, j’ai entendu qu’on frappait à ma porte et qu’on criait "Ça brûle". Quand je suis sorti de chez moi, le chalet de M. était déjà bien en flammes. Je me suis alors posé la question de savoir si M. était présent ou pas chez lui. Je voulais m’approcher pour essayer de savoir car j’avais peur pour lui mais c’était impossible de s’approcher du chalet. Il a fallu au moins 45 minutes pour que les pompiers arrivent ", explique le voisin de la victime.

Des hommes venus des casernes de Dinant et d’Yvoir se sont en effet rendus sur place. Le temps d’arriver et de se retrouver dans le domaine, le chalet était déjà totalement sinistré. Mais le danger n’était pas pour autant écarté car une citerne à gaz se trouvait à quelques mètres du chalet, là où des buissons ont d’ailleurs été touchés par les flammes. Le risque d’explosion était donc bel et bien présent.

"En quelques minutes, ils ont tout contrôlé. Ce n’est que vers 1 h 00 du matin qu’on a appris la mauvaise nouvelle. M. était en couple mais sa compagne n’était pas présente. Il avait également des enfants."

Ce mercredi , il ne restait plus rien du chalet incendié. " C’était impressionnant… Il n’était pas très bavard. Il ne sortait d’ailleurs pas beaucoup mais c’était quelqu’un sans problème, un brave homme. J’ai désormais perdu mon voisin. "

Les causes de l’incendie sont quant à elle toujours indéterminées. Selon le commandant des pompiers de la zone Dinaphi, il est impossible de déterminer l’origine du sinistre au vu des dégâts. Dans ces circonstances, le parquet de Namur ne comptait pas envoyer d’expert sur place.

S.M