Namur

Longtemps critiqué ces modifications dans la ville semblent finalement faire l’unanimité.

Richard Fourneaux avait mis les petits plats dans les grands pour l’occasion. « Nous voulions que l’inauguration ait des allures symboliques. C’est la première fois que nous accueillons autant de bourgmestres voisins, d’élus, et de mandataires dans notre belle ville », explique le bourgmestre de Dinant. Il s’agit de la plus grosse modification dans la ville depuis des années. « Dinant tente et peine à se reconstruire depuis la première guerre mondiale. Depuis 1914, c’est la première fois que des travaux modifient autant la physionomie de la ville », poursuit-il. Une modification importante qui n’a pas pu se faire sans l’aide de nombreux intervenants. « Nous avons eu de la chance de pouvoir compter sur le soutien de l’Europe et de la région sans qui nous n’aurions pu boucler le budget nécessaire pour réaliser de tels travaux », souligne-t-il.

Les travaux avaient débuté en septembre 2015. L'ensemble des travaux a nécessité un financement de 4,3 millions d'euros par la Région Wallonne, le reste étant assumé par la commune de Dinant.