Namur

Une fois de plus, les joutes nautiques de Buley se sont déroulées sous un grand soleil et avec un public très enthousiaste sur les bords de Meuse à La Plante, ce dimanche après-midi.

Ce week-end, La Plante a vécu ses traditionnelles Nuits de Buley avec comme point d’orgue, ce dimanche après-midi, les joutes nautiques. Cette tradition qui existe depuis le XVIesiècle mettait en compétition les Jambois et les Plantois. Vainqueur en 2017, Simon Lafontaine de l’équipe de La Plante devait défendre son titre face à une équipe de Jambes revancharde.

Une bagarre qui a conquis le public amassé en nombre sur les bords de Meuse. "Un spectacle étonnant qui transpire l’histoire. C’est une belle coutume et le commentateur prend le temps de bien expliquer le fonctionnement et les détails du règlement c’est très agréable ", expliquait Charlotte présente avec ses enfants pour la première fois.

Une compétition qui pour sa 45e édition a vu la victoire de Jambes avec Dimitri Collignon qui s’est imposé devant Guillaume Lafontaine dans une finale sans bavure. Pourtant, jusqu’à la finale, les combats avaient été assez houleux avec notamment une redite de la finale de l’an dernier où Simon Lafontaine l’avait emporté face à Dimitri Karassavas.

Cette bataille fût épique et historique puisqu’il a fallu s’y reprendre à six reprises avec une fin à cloche pied, du jamais vu dans l’histoire des joutes modernes.


H.I.