Namur

Le bourgmestre Joseph Daussogne, à bientôt 85 ans, a présenté ce mercredi la Liste du Mayeur, sur laquelle il est candidat bourgmestre. Il s’est entouré de gens d’expérience : Béatrice Valkenborg, Echevine de la petite enfance, et Jean Demaret, Président du CPAS, complètent le Comité de Direction.

Ce triumvirat sera accompagné de 22 autres personnes dont quelques jeunes d’environ 25 ans. Jusqu’à présent, Joseph Daussogne refuse de révéler leurs noms à la presse : "On a encore le temps jusqu’au 12 septembre, n’est-ce pas !", explique-t-il le sourire aux lèvres, content du bon tour qu’il vient de jouer aux journalistes !

Le programme de la liste du Mayeur tient en peu de mots : le bien-être du citoyen. Pour réussir, ses colistiers se baseront sur la rigueur, le professionnalisme, la compétence et la transparence dans tous nos domaines d’activités. Les membres de la Liste du Mayeur se distingueront par la rigueur et l’implication dans les travaux.

Le bourgmestre Daussogne ne manque pas d’expérience dans la matière : 6 années comme échevin et 21 belles années comme bourgmestre, avec un intermède de 3 ans en tant que conseiller communal. Il est des noms qu’il convient de ne plus prononcer devant le mayeur !

Concernant l’orientation politique de la nouvelle liste électorale, Joseph Daussogne n’y va pas par quatre chemins : "Mon cœur a toujours battu à gauche, tout comme celui de Béatrice Valkenborg et celui de Jean Demaret", ajoutant : "Je précise que j’ai le cœur à gauche mais, parfois, le cerveau raisonne à droite. Y n’ont pas que des mauvaises idées, ces gens-là."

. Le bourgmestre ne s’est pas étendu sur sa récente condamnation pour homicide par imprudence dans le dossier de la piscine de Moustier : "J’ai failli faire appel mais, comme il a fallu 8 ans pour qu’un juge prononce ma condamnation. J’ai préféré en rester là !". D’humeur joyeuse malgré la chaleur, Joseph Daussogne a conclu par une dernière sentence : "Je suis resté socialiste mais pas PS !".

R. Tom