Namur

L'abbaye Saint Remy de Rochefort vient de se fendre d'un communiqué concernant le projet d'approfondissement de la carrière Lhoist.

"L’abbaye Saint Remy de Rochefort réfute l’idée que les pompages réalisés à Rochefort par Lhoist Industrie SA actuellement suite à la réquisition de la Ville puisse être comparés à un test grandeur nature de la demande de Lhoist Industrie SA pour réaliser des tests de pompage. La déclaration en ce sens, publiée dans le Courrier de Rochefort ce jeudi 23 août, est un mensonge."

En effet, début août, prenant les devants, la Ville de Rochefort a sollicité l’Abbaye Saint Remy pour qu’elle autorise, comme elle l’avait fait en 2017, que les eaux de la source Tridaine soient pompées en amont, sous la carrière de Lhoist Industrie S.A. dans le puits JE77. L’abbaye, fournisseur historique d’eau potable aux habitants de la Ville (selon une convention de fourniture gratuite, renouvelée le 4 novembre 2013) a donné son accord en formulant des réserves : respecter le débit maximum, mettre fin au pompage dès que le niveau de la nappe phréatique remonterait (en considérant l'effet du pompage), que le pompage soit fait exclusivement sur le puits localisé en fond de carrière, comme en 2017.

D'autre part, l'abbaye insistait pour que l'on ne compare pas ce captage de secours dans le puits JE77 au projet de Lhoist Industrie SA.

"En effet, si les eaux du JE77 sont proches de la qualité des eaux de la source de Tridaine, c'est parce que le puits est localisé à proximité du point d'émergence de la source. Cette eau, comme celle de Tridaine, a bénéficié du passage à travers le massif calcaire qui lui apporte ses qualités et sa stabilité. Or, le projet de Lhoist Industrie SA va extraire le calcaire et détruire Tridaine. L’eau qui sera alors « donnée » à la population ne sera plus la même eau. L’abbaye ne peut accepter cette attitude et la mauvaise foi répétée de l’industriel. L’abbaye souhaite qu’une fois pour toute les autorités et la population soient conscientes que les eaux du puits JE77 sont les mêmes que les eaux qui sortent de la source Tridaine, ces eaux ont bénéficié des bienfaits du massif calcaire qui serait excavé en totalité si le projet d’approfondissement de la carrière aboutissait. Les eaux des puits du Lion et du puits de l’Arche (projet) se trouvent en amont hydrologique par rapport à la carrière et ne seront pas épurées et améliorées par le calcaire. Il n’y a d’ailleurs aucune garantie que la qualité des eaux du JE77 gardent la même qualité lorsqu’elles seront pompées plus en profondeur."