Namur

Une grande expo à la Galerie du Beffroi retrace aussi les 600 ans d’échasses

NAMUR Traditionnel hommage à François Bovesse, le fondateur des Fêtes de wallonie, inauguration de l’exposition François Bovesse, remise de la gaillarde d’argent, premiers concerts students place St-Aubain : les Fièsses, c’est bien parti.

La remise Gaillarde d’argent, justement : on n’imaginerait plus une édition des fêtes de Wallonie sans cette haute distinction décernée par le Comité Central de Wallonie à ceux qui ont porté loin les mérites de la Wallonie. On porte fièrement à la boutonnière, cette marfuerite aux pétales jaunes orangé et au coeur brun. Et pour cause, cette petite fleur champêtre qui servit aux révolutionnaires de septembre 1830 et qui désormais symbolise la Wallonie à Namur.

Hier soir, à la Maison de la Culture, le Gouverneur de la Province de Namur, Denis Mathen, a remis la Gaillarde d’argent cela va de soi – 600 ans d’échasses obligent – aux Echasseurs namurois ! “C’est un magnifique honneur, commente Bastien Patris, trésorier de la confrérie. Être reconnu de la sorte est un événement hyper important. On va l’exposer. Il est encore plus émouvant d’être reconnu à la maison qu’à l’étranger.”

C’est sûr, les Echasseurs n’ont pas pris cette distinction honorifique par-dessus l’échasse ! Bastien est échasseur depuis… 20 ans : “J’ai commencé à l’âge de 14 ans. J’habitais en face des Corbiau, illustre famille d’échasseur. On s’exerçait dans la rue du Travail (Salzinnes) qui monte très fort. Cette rue a forgé les 3 ou 4 des meilleurs échasseurs actuels !”

Quelques heures auparavant, une exposition peu banale a été inaugurée à la Galerie du Beffroi. C’est que 600 ans de combats d’échasseurs, c’est aussi 600 ans de patrimoine. Venez voir diverses pièces exceptionnelles illustrant l’histoire des Echasseurs de 1411 à l’heure actuelle. À voir notamment, l’édit de 1411, promulgué le 8 décembre 1411, par le comte Guillaume II de Namur, interdisant aux plus de 13 ans de monter en échasses ou encore un écrit de 1764 à la gloire des Mélans. Un autre édit de 1750 atteste de la visite du tsar Pierre le grand et d’un combat d’échasses à cette occasion. Des photos, des journaux relatent la visite des Echasseurs à Hambourg dans la mouvance de la 2e guerre mondiale ou encore des peintures du 18e siècle…



© La Dernière Heure 2011