Namur

La Maison de l'adolescent, appelée plus communément MADO, sera opérationnelle à Namur dès la rentrée de septembre, via une phase test de septembre à décembre, assurée par un coordinateur engagé par la Province de Namur. 

Elle prendra place dans le pôle associatif partagé par l'asbl AMO passages de Namur, et vise à fournir de manière anonyme et gratuite, un soutien individuel et une réorientation vers des services adaptés à tous jeunes âgés de 11 à 25 ans. Au départ de ce projet, plusieurs constats, dont le peu de continuité entre les services s'adressant aux mineurs et aux jeunes majeurs, la difficulté pour le jeune d'identifier les services d'aide et d'accompagnement existants ou encore la précarisation des jeunes de plus en plus importante.

Le but de la MADO est ainsi de favoriser une trajectoire de vie inclusive, participative et émancipatrice pour le jeune de 11 à 25 ans en réunissant en un même endroit différents services spécialisés en lien avec l'adolescence.

Ainsi, sous l'impulsion de l'asbl AMO, avec l'appui de la Province de Namur et le soutien entre autres de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) et le secteur de l'aide à la jeunesse, une étude de faisabilité a été lancée en janvier 2018. Une série de partenaires issus de secteurs divers, dont le social, l'aide à la jeunesse, la santé, l'orientation et la formation ou encore l'insertion professionnelle ont pris part à cette étude permettant de définir les objectifs et la manière d'organiser la MADO.

Dans ce lieu, l'accueil se veut inconditionnel, libre d'adhésion, accessible, polyvalent, non stigmatisé et propose des heures d'ouverture adaptées aux jeunes. Le jeune reçoit un accompagnement individuel, anonyme et gratuit avec une action en trois phases. En plus, la MADO souhaite également devenir une cheville ouvrière d'une réflexion globale sur la jeunesse à l'échelle de la province de Namur.

Pour ce faire, la FWB octroie un subside annuel de 50.000 euros à la Province pour l'engagement d'un coordinateur. Celui-ci s'entourera prochainement d'une équipe pluridisciplinaire ainsi que des différents partenaires et débutera ses fonctions lors d'une phase de test dès le mois de septembre.