Namur

Les experts affûtent leurs méthodes via internet

NAMUR Expert en stratégie internet, Nicolas Pourbaix (E-Business) s’est fait dérober sa voiture qui a servi à des braquages. Les échanges avec la PJ fédérale de Namur furent fructueux. “On se serait cru dans Les Experts ”, se souvient Nicolas Pourbaix. Dans la discussion, les enquêteurs en sont venus à parler d’internet et de son impact pour les enquêtes. Impressionné par le travail des enquêteurs, Nicolas Pourbaix a décidé d’offrir – juste retour de flammes – une formation aux enquêteurs pour qu’ils utilisent mieux les outils du web dans leurs recherches.

“J’estimais que certaines petites astuces peuvent être utiles. Par exemple, l’utilisation de guillemets ou des + et des – dans le moteur de recherche Google permet plus de précision. Le recours aussi à d’autres moteurs de recherches qui répertorient tous les sites sur lesquels un quidam peut apparaître, et naviguer de l’un à l’autre permet de collecter un maximum d’informations sur un individu. Nous sommes nombreux à laisser des traces sans même le savoir, sur la toile. Cette tendance s’est accélérée avec l’émergence du web 2.0 (réseaux sociaux, création plus aisée de forum et de blogs, etc.). Une tendance qui est appelée à s’amplifier avec le temps !”, commente Nicolas Pourbaix.

Dans les recherches, outre Google qui balaie le web de “surface” existent des outils qui analysent le web profond et permettent de trouver des infos précises sur les activités des inter- nautes. Chacun est d’ailleurs en général très surpris en effectuant le test soi-même, ont démontré, hier matin, aux enquêteurs de la PJF de Namur, Nicolas Pourbaix fondateur et Sacha Peiffer, chargé de projet chez E-net business aux enquêteurs de la PJF de Namur.

Autant d’astuces qui vont permettre aux enquêteurs de gagner du temps et d’identifier certaines personnes par de petits détails, ses comportements, etc.

Par exemple, en faisant correspondre nom et pseudo, nom et adresse mail, ou par l’utilisation des réseaux sociaux. “C’est de fait un effet pervers du web. Avis aux consommateurs du web : soignez votre e-réputation. Il faut savoir que chaque fois que l’on surfe sur Internet, on laisse des traces sur son existence !”



© La Dernière Heure 2011