Namur

Mercredi vers 14h30, une patrouille de police a son attention attirée par le comportement bizarre d’une voiture immatriculée en Allemagne : son conducteur fait des « freins à main ». 

Les deux policiers s’approchent pour contrôler le véhicule fautif. La voiture, dont les policiers n’ont pu noter ni la marque ni le modèle (tout au plus ont-ils dit qu’il s’agirait d’une auto compacte, style Nissan Micra), accélère alors violemment pour se soustraire au contrôle et heurte très légèrement un des deux policiers en fuyant. Réaction immédiate de l’autre policier : il fait feu une fois avec son arme de service. 

Résultat de tout cela : la voiture allemande a pris la fuite malgré un tir effectué à un mètre de distance et deux enquêtes sur les bras. La première pour rébellion et la seconde pour déterminer la légitimité du coup de feu policier. Cette dernière devra être impérativement réalisée par les enquêteurs d’une autre zone de police, selon la loi.